2011/08/17

Ah si j'étais mince...

Tilililililili lalalalilillila...

[attention, vraies photos de moi dedans, ce post est un collector en édition ultra limitée]

Il y a pile trois ans, je mettais au monde Junior, petit bonhomme arrivé chez nous par hasard, sans frapper, mais sans passer par la porte non plus, ce p'tit gars ne fait rien comme tout le monde de toute façon. J'étais toute fière, j'avais défié les médecins qui me regardaient d'un air méfiant quand je suis tombée enceinte (n'étant déjà plus une naïade, mais plutôt décomplexée, heureuse dans son corps) en ne prenant qu'un malheureux kilo en neuf mois par rapport à mon poids de départ.

Là où ça s'est gâché, c'est quand j'ai commencé à grossir quelques mois après. Mais à VRAIMENT grossir. En un an j'avais pris une quinzaine de kilos. Trois ans après, j'en suis à 25. Et je ne comprend tout simplement pas pourquoi.

Avant de tomber enceinte, Chéri d'Amour et moi, avouons-le, n'étions pas des modèles de nourriture saine. Bon on n'était pas non plus des ados attardés à ne manger que des plats cuisinés et de la pizza surgelée, hein. Mais bon. Pendant ma grossesse, j'avais sans cesse envie de carottes râpées, je faisais une fixette là dessus (et sur le jus de pomme), on a donc consommé une grande quantité de crudités (en alternant avec les tomates, parce que neuf mois de carottes râpées, c'est long). J'ai aussi réintroduit beaucoup de légumes qu'on avait oublié (chou-fleur, courgette, aubergine...) et arrêté la charcuterie (mais pourquoi j'ai pas chopé la toxo, moi ?), bref, un régime plus ou moins équilibré qui explique LE kilo unique de pris malgré un corps tout entier qui crie RÉSERVE DE GRAISSE chaque fois que tu avales un spéculoos.

Après la naissance, j'ai repris la charcuterie, j'avoue, mais à petite dose, et on a continué les légumes et les crudités, parce j'aime toujours autant les carottes... Pourtant, je me suis épaissie, à tel point que quand Junior a eu trois mois, j'ai dû remettre mes pantalons de grossesse que j'avais quitté. Je n'ai jamais repris ma taille de soutien-gorge d'avant, ma poitrine se croit toujours enceinte (oui je sais que beaucoup en rêve, mais soyons honnête, le reste aussi se croit toujours enceinte, alors bon..) et je dois régulièrement refaire ma garde robe. J'ai pris 4 tailles de pantalon en 3 ans. 

Je n'écris pas ce post pour me plaindre, je veux juste comprendre ce qui se passe et aussi expliquer à tous ceux qui me regardent d'un air condescendant qu'on peut grossir sans nécessairement s’empiffrer à longueur de journée. 

Bien sûr, je suis allée voir mon médecin. Mais lui, se prenant pour Dr House, m'a renvoyée dans mes pénates en me disant d'arrêter la pizza (haha). Bon, je suis allée voir mon gynéco, pensant que ça venait peut-être de la nouvelle pilule que je prenais maintenant alors que je n'en avais pas pris pendant 5 ans avant d'avoir Junior ? bof me répond l'ours gynéco, et autres grognements inintelligibles, en gros, il n'était pas du tout convaincu, j'ai donc continué (avec cette pilule je n'avais plus mes périodes, c'était d'un cool !). Je suis ensuite allée voir une endocrinologue-diététicienne (oui comme on est au bout du monde, les spécialistes sont rares, alors ils cumulent les spécialités pour viser plus large), elle m'a fait faire une prise de sang qui selon elle n'était pas assez inquiétante (je ne sais même pas ce qu'elle cherchait) et quand elle a commencé à m'expliquer d'une gentille voix comment manger, je me suis sérieusement énervée. On est bombardé à longueur de journée de conseils pour bien manger et bien grandir (sic) alors qu'on arrête de me prendre pour une conne. Je mange bien. J'ai aussi fait des régimes (ben oui j'ai pas attendu que ça passe, j'ai essayé de me prendre en main quand j'ai vu que je grossissais...), des régimes que j'avais déjà fait auparavant, qui m'avaient fait perdre facilement du poids, alors que là, je continue à en prendre, malgré l'exercice, malgré les privations et NON JE NE M'EMPIFFRE PAS EN SECRET ! Bon sang, c'est méga chiant ces gens avec leur petit sourire en coin qui sont persuadés qu'il savent mieux que toi ce qui passe par ta bouche et qui se disent que tu avales gaiement une tartiflette tous les soirs en disant "bah quoi ?".

Bah non. 

Désolée, je sais que ça aurait été facile, mais c'est pas ça. Alors j'ai arrêté de faire tellement attention, j'ai repris mon régime alimentaire normal (crudités, légumes, féculents à petite dose, etc), oui je mange aussi des gâteaux et des bonbons, pas toute la journée, pas tous les jours, mais je n'ai pas envie de vivre avec une calculette à calories à la ceinture, de toute façon, que je mange normalement ou que je fasse méga attention, je continue à grossir, alors bon... Je veux juste retrouver mon corps d'avant Junior (ou même celui juste après la naissance, il me convenait tout à fait). Je ne veux plus qu'on me prenne pour une idiote. Je ne veux plus qu'on me regarde d'un air dégouté. Je veux porter de jolies robes cintrées. Je veux moi aussi mettre des jupettes courtes comme mes copines de Normandie Kilts. 

Je ne peux pas. 

Le pire étant que mon cerveau n'enregistre pas mon changement de corpulence, quand je me regarde dans la glace, je ne me vois pas telle que je me vois sur les photos (ça me fait un choc à chaque fois), je n'intègre pas qu'il y a des mouvements que je ne peux plus faire, des vêtements que je ne peux plus porter (et je suis surprise d'être toute serrée dedans), à chaque fois c'est dur. Je passe sur les problèmes de circulation et d'articulation, parce que si je continue à me plaindre comme ça vous allez me jeter des pièces.

Je vais prendre rendez-vous avec une autre endocrinologue dès début septembre (fermé pour les vacances), mais dans une "grande" ville, histoire d'avoir le choix, et puis elle est aussi gynéco, peut-être qu'elle va trouver une relation entre la naissance et ce poids. Tout ce que j'espère, c'est qu'elle n'aura pas de sourire en coin et qu'elle ne va pas me demander ce que je mange. Sinon je ne répond plus de moi.

Bon allez, maintenant que vous m'avez bien écouté pleurnicher sur mon sort, ouvrez grand vos yeux : photos avant-pendant-après naissance : (oui enfin "pendant"... on se comprend)

T'as vu comme elle s'empiffre ? (Bruxelles 2006)

Le deuxième cornet de frites est à mon chéri, nan je précise parce que bon...

Deux semaines après la naissance (2008)
 Si vous regardez bien, je porte le même pantalon sur les deux photos... (et encore et toujours les yeux fermés sur les photos...) L'est beau mon chéri hein ?

Oui ça fait peur, sérieux c'est quoi cette coiffure ? (2010)
E.

16 commentaires:

  1. je pense que t'as raison d'aller voir un endocrinologue car tu peux avoir un dérèglement de la thyroïde. Une thyroïde déréglée peut provoquer bcp de dérèglement dont le poids.

    Bon courage,
    Bisous
    Cécile

    RépondreSupprimer
  2. Je te souhaite beaucoup de courage cousine, pas facile tout ça.
    Les régimes, c'est bien ton cousin peut t'en parler, quand tu arrêtes tu reprends tout ce que tu as perdu plus quelques kilos....
    Je suppose que tu as fait des examens au niveau de la thyroïde....
    C'est vrai que les kilos superflus donnent des problèmes de dos.
    Tu as une poitrine avantageuse et bien profites en il y en a tellement qui en voudrait plus... mais non je ne parle pas de moi !!!

    A plus et bises à tous les trois

    RépondreSupprimer
  3. Merci mes cousines :) Le problème jusqu'à présent vient peut-être du fait que je n'ai pas vu de médecins très compétents ou concernés (ou les deux)... On verra bien.

    Bisous !

    RépondreSupprimer
  4. Madame, à compter d'aujourd'hui, tu fais partie des copines de moi... copines de galère, on va dire.

    Depuis que je connais mon n'amoureux, j'ai 35 kgs de plus au compteur. Je ne prends presque rien pendant mes grossesses, je grossis entre deux.

    Certes, j'ai arrêté tout sport sans pour autant manger moins, j'ai aussi arrêté de fumer (plusieurs fois), mais ça n'explique pas tout.

    Et là où je comprends ce que tu traverses, c'est quand tu es face à un médecin (généralement gaulé comme un casse-croûte de chomeur), qui te regarde avec condescendance et t'explique pour la millième fois que tu n'es limite qu'une truie qui s'empiffre...

    Ma gynéco n'ose plus me parler de mon poids depuis que je lui ai gentiment fait remarquer que si être mince était facile, elle pourrait me prêter ses pantalons !

    Bref, après bébé n°3, je vais essayer de voir qqn de compétent et d'humain, avec qui j'espère pouvoir envisager d'enfin mettre ces belles robes cintrées dont tu parles et sur lesquelles je bave.

    Je t'embrasse fort, bon courage.

    RépondreSupprimer
  5. Happylili, ça me touche beaucoup ce que tu me dis là... Mon médecin (je l'ai encore vu tout à l'heure, il a été magistral de connerie) est exactement comme le tien, et je met vraiment tous mes espoirs dans cette endocrino caennaise... On verra bien. Ceux que j'ai vu jusqu'à présent ne m'ont pas du tout parlé de la thyroïde, ça ne les a même pas effleuré (je me demande ce qui les a effleuré en fait). Et toi, est-ce qu'on t'a posé un diagnostique ?

    RépondreSupprimer
  6. La thyroïde il y a des chances oui ... mais dis moi tu n'as pris qu'un kilo pendant tes 9 mois de grossesse? Comment est ce possible ça?

    RépondreSupprimer
  7. Coucou! De passage via Hellocoton, je te laisse un petit comment pour te donner mon humble avis. Pareil que d'autres lectrice, je penche aussi pour la thyroïde, qui peux changer brutalement le poids (en plus OU en moins). C'est mon suspect n°1.

    Et suspect n°2, la pilule. Cherche un deuxième avis, malheureusement certains docteurs ont du mal à reconnaître qu'ils ont merdé.
    Courage et continue à chercher, tu finiras pour tenir le coupable!

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,
    Je me permets de te laisser aussi un commentaire car je trouve ton histoire très touchante...
    Je ne connais rien à la médecine, à la diététique ni aux régimes (si ce n'est qu'on m'a toujours dit que ça ne sert à rien de faire des régimes trop privatifs, parce que c'est difficile à maintenir sur le long terme).
    Non, ce que je voulais te dire simplement, c'est que je comprends que ce soit difficile de ne pas se reconnaitre dans la glace, surtout quand la prise de poids s'est faite sur une période courte; j'ai par exemple passé une adolescence complexée (pas par mon poids, mais parce que je ne me trouvais pas belle) et j'évitais au mieux de me regarder dans une glace - et puis un jour je me suis dit que de toute façon c'est comme ça, je n'allais pas le changer... et une fois que je me suis dit ça j'ai même commencé à me trouver mieux! Aujourd'hui j'ai à peu près perdu mes complexes.

    J'ai l'impression effectivement que tu as jusque là vu des "spécialistes" qui n'ont pas pris le temps de comprendre vraiment ce qui te pose problème, ce que je trouve plutôt incompétent de leur part... j'espère que tu auras plus de chance avec la suivante!
    Et puis pour être vraiment honnête avec toi, je trouve que tu es vraiment très jolie sur chacune des photos! Et c'est souvent lorsqu'on se sent belle soi-même qu'on transmet cette impression rayonnante aux autres.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  9. @ Maman@home : Oui en réalité, c'est 10kg :) on nous autorise à prendre plus ou moins 9kg, ce qui correspond à peu près au poids du bébé, du liquide, du placenta etc, donc en réalité, on n'a pas vraiment le droit de prendre un gramme :D

    @ Mademoiselle Chance : ben oui effectivement, tout le monde me parle de la thyroïde, je trouve juste choquant que pas un seul des médecins/gynécos/endocrinos que j'ai vu n'ait seulement prononcé le mot... C'est clair que celle que je vais voir (très bientôt j'espère) a intérêt à assurer ! La pilule, c'est le premier truc auquel j'ai pensé, je l'ai arrêtée il y a trois mois et ça n'a rien changé, je continue à grossir... j'en parlerai évidemment pendant mon rendez-vous. to be continued !

    @ Jellybaby : Le problème des spécialistes ou même des généralistes, c'est qu'avant tout, ils voient une femme qui est grosse, ils ne savent pas à quoi je ressemblait il y a trois ans, et ils se disent que je cherche juste une bonne excuse alors que je dois surement manger n'importe comment. C'est le premier truc auquel ils pensent, probablement parce qu'ils rencontrent souvent ce cas de figure, je ne sais pas... L'autre inconvénient est qu'à force d'habiter au bout du monde, il faut 3 mois pour un malheureux rendez-vous et ça traîne. Ils ne se souviennent pas de toi d'un rendez-vous sur l'autre, et pour peu que tu passes un peu le soir et qu'ils soient fatigués ou pressés, ils ne se penchent pas trop sur la question. C'est humain, mais c'est nul. je pense que jusqu'à présent, j'ai joué de malchance, et puis aussi j'ai un peu nié l'évidence, je m'occupais de mon titi, je montais ma boite, j'avais d'autres priorités que mon tour de taille. Maintenant, j'en ai assez et je veux des réponses claires et une écoute digne de ce nom. Ouais, sérieux, elle a intérêt à cartonner cette endocrino de Caen !

    Merci pour tes compliments, en fait, je ne crois pas être "si" complexée que ça, parce que mon cerveau n'intègre tout simplement pas ma nouvelle apparence physique. Je n'arrive pas du tout à réaliser, du coup ça ajoute peut-être à la confusion, j'ai l'air d'une bonne vivante heureuse de son corps, et comme je suis plutôt une rigolote dans la vie, ça colle au "personnage" de grosse bonne vivante, on a du mal à penser que je mange des salades de carotte...

    RépondreSupprimer
  10. j'espere pour toi que les medecins vont pouvoir t'aider. Pour ma maman c'etait pareil, elle grossissait sans trop manger, elle avait du diabete et de l'hypertension alors qu'elle ne mangeait pas de sucre ni de sel. Finalement il s'agissait d'un problemes de glandes surrenales. Mais ils ont mis environ 10ans a trouver! Juste va voir differents endocrino jusqu'a trouver un qui ne te parle pas de regime mais qui t'ecoute! Bon courage.

    RépondreSupprimer
  11. j'ai envie de te dire plein de choses. mais j'ai peur d'etre maladroite. Alors courage. Et bonne chabce aussi. Et quand on veut changer on peut. Mais faut en avoir très envie et ne rien lacher. Bonne chance jeune fille ;)

    RépondreSupprimer
  12. @ mademoiselle A : oui j'en ai bien l'intention ! je ne sais pas ce qui va se passer dans le cabinet de l'endocrino que je vais voir, mais elle a intérêt à se pencher sur la question. Je suis souvent peut-être trop timide (ou trop bien élevée) pour taper du poing sur la table quand je veux me faire entendre, mais cette fois-ci, j'y vais remontée comme un coucou suisse !

    @ Mademoisellerêve : D'abord merci de m'appeler jeune fille, ça fait un bail que ça ne m'est pas arrivé ;) Ensuite je me rend compte que j'ai touché beaucoup de monde avec mon histoire, alors que je l'ai écrite super énervée ! du coup je suis moi-même un peu gênée (comme chaque fois qu'il s'agit de parler de moi sérieusement). Alors juste merci de tes encouragements ! bisous !

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour
    Je découvre ton blog ce matin. En effet, cette prise de poids semble bien énervante... Je ne suis pas médecin, mais peut-être devrais tu faire un petit tableau sur 1 ou deux semaines et y noter tout ce que tu manges (et on ne triche pas !). ça te permettra de bien mettre à plat tes habitudes alimentaires, et je pense que n'importe quel endocrino te le demandera.
    Ensuite, pourquoi ne pas tenter un psy ? Sans forcément manger mal, ton corps se protège peut-être de quelque chose et du coup, tu stockes dès que tu avales un truc...
    Des petites pistes à tenter...
    Bon courage en tout cas et tiens nous au courant !

    RépondreSupprimer
  14. Salut Anonyme (quel joli nom :)

    J'ai effectivement fait ce tableau, pendant 3 mois (et c'est long crois-moi !), en fait le temps d'obtenir un nouveau rendez-vous avec l'endocrino-diététicienne, qui me l'avait effectivement demandé pensant que je me goinfrait sans retenue et sans comprendre que c'est paaaaaas bien.

    Après l'avoir rapidement parcouru, voyant que je n'avalais pas mon poids en sucrerie par jour, elle a haussé les épaules en me disant qu'il fallait que je note bien tout et qu'apparemment je ne l'avais pas fait. Bien sûr, comme je suis stupide et que je préfère éviter la leçon de morale plutôt que d'avoir des réponses, je n'avais pas noté les 12 paquets de chips hebdomadaires, haha chuis trop forte.

    Tu as bien fait de rester anonyme parce que je ne t'aime pas beaucoup.

    Le côté psy est tout de même un peu moins insultant, et je le prend en considération, tu as raison de mentionner cette piste. Après tout, une naissance n'est pas sans conséquences dans la vie d'une femme, et vu que je déraille déjà pas mal du frein, il y a une chance pour que mon cerveau me joue ce genre de sale coup (sérieusement, je ne me vois pas grosse dans la glace et vous pensez vraiment que je suis saine d'esprit ??!)

    RépondreSupprimer
  15. Oups poulette, te voilà contrariée... Ici, pas vraiment de diagnostic (à part que forcément, comme toi, j'ingurgite 3 paquets de Snickers par jour sans m'en rendre compte, c'te quiche), et seul 1 médecin généraliste m'a parlé de ma thyroïde, qui à l'époque ne débloquait pas.

    J'ai été soignée pour une groooosse (encore !) dépression il y a qqs années, le traitement y est peut-être pour qqchose.

    Et le fait que mon homme me trouve belle et s'extasie proportionnellement à mon tour de poitrine ^^ ne m'a pas vraiment motivée à chercher...

    Comme toi, me voir en photo me choque car je ne me sens pas "grosse", et comme d'autres, je te trouve magnifique !

    Allez, je ponds mon 3ème cucul et après on se motive l'une l'autre, surtout pour oser dire à tous ces incapables combien leurs conneries nous laissent sans voix :)

    RépondreSupprimer
  16. Héhé... Contrariée n'est pas le mot, c'est juste qu'insinuer que je suis (qu'on est, je crois qu'on est dans le même bateau) au mieux stupide, au pire de mauvaise foi, me rend légèrement... furieuse.

    Le week-end dernier on n'a pas arrêté de m'enrober de compliments (j'avais une robe écossaise, je ferai un post là-dessus bientôt) alors ça m'a un peu regonflée... même si, soyons sérieux, je sais DEJA que je suis éblouissante... :D

    Courage pour cucul n°3 !! ;)

    RépondreSupprimer